Description:

  • Une bouteille d’oxygène pur à 98% comprimé (200 bar de pression).
  • Une bouteille pour l’acétylène qui contient de l’acétone pour stocker (15 bar de pression).
  • Deux manomètres/détendeurs, avec dispositif de réglage de la pression pour chaque gaz,
  • Deux tuyaux séparés pour les deux gaz raccordés au chalumeau proprement dit, qui dispose de deux robinets de réglage du mélange des gaz, et d’une buse à la sortie de laquelle se forme la flamme.
  • Par mesure de sécurité, il convient d’employer des soupapes sur les tuyaux pour éviter un retour de flamme vers les bouteilles, surtout celle d’acétylène. L’explosion accidentelle d’une bouteille d’acétylène est toujours catastrophique.
  • Le diamètre et le type de la buse ou se produit la combustion et la haute température sont adaptés ou choisis en fonction de la puissance de chauffe, donc du débit de gaz nécessaire.
  • Certains chalumeaux a haut rendement ou forte capacité disposent d’un mécanisme avec soupape spéciale pour augmenter momentanément les flux de gaz. Par exemple certains chalumeaux pour découpage.

Liens une bonne utilisation :

http://le-chaudronnier.pagesperso-orange.fr/le%E7ons%20de%20technologie/le%20soudage%20OA/soudage%20oa%20rempli%20PDF.pdf