Se protéger au mieux lorsque l’on utilise un fer à souder

Si lors de vos travaux de DIY, vous devez utiliser un fer à souder, il est important de bien savoir le manier et aussi de bien vous protéger. Cela vous évitera bien des désagréments comme brûler votre support ou vous-même. Voyons les recommandations pour une utilisation optimale de votre outil.

 

Les dangers lorsque l’on soude

Plusieurs risques se présentent lorsque vous utilisez un fer à souder. Un des risques majeurs est dû à l’émanation de fumée. Lorsque vous travaillez sur des métaux, une fumée va se dégager avec la chaleur. Cette fumée peut contenir différents éléments comme le chrome, le nickel, le cobalt, l’antimoine, le monoxyde de carbone ou encore le dioxyde d’azote.

 

À la longue, ces émanations peuvent provoquer des œdèmes pulmonaires, de l’asthme, des problèmes réaux ou encore – entre autres – des cancers.

 

Souder c’est également être proche d’une source de chaleur importante. Cela peut causer des incendies mais aussi brulures.

 

Outre ses risques thermiques, on peut aussi être confronté à des problèmes électriques puisque les appareils utilisés sont sous tension.

 

Enfin utiliser un fer à souder peut être néfaste pour les yeux. Le rayonnement émis (principalement des UV et des IR) peut causer des lésions oculaires plus ou moins importantes.

 

Une protection optimale

Pour bien vous protéger – https://www.mon-fer-a-souder.fr/protections/, il existe différents accessoires à utiliser à chaque séance de travail.

 

Pour contrecarrer les UV et infrarouges, vous devrez porter des lunettes de protection spécifique: les lunettes de soudures. Pour bien les choisir, vous devrez avant tout penser aux travaux que vous allez réaliser. S’il s’agit de petites soudures, des lunettes claires conviennent pour les travaux avec un fer à souder basique et un travail de courte durée. Elles protègent alors principalement des étincelles qui peuvent blesser les yeux. Si vous faîtes un soudage à la flamme ou travaillez de longues heures, mieux vaut vous tourner vers des modèles plus fortement teintés.

 

Les lunettes ne sont pas suffisantes si vous travaillez avec des soudures plus intenses. Il vous faudra alors un casque ou un masque de soudure approprié. Celui-ci peut aussi être utile pour éviter les brulures du visage.

 

Pour protéger vos mains, les gants de soudure sont indispensables. Il est vrai que les mains sont les parties les plus exposées lors d’une soudure. Avec des gants, vous éviterez les coupures, les brulures, et les blessures dues aux projections. Pour utiliser votre fer à souder, des gants en croute d’agneau sont suffisants. Ils sont souples et permettent de conserver la mobilité de ses doigts tout en offrant un bon écran. Optez pour des modèles qui couvrent bien votre poignet (là où se situe l’artère radiale). Si vous faites de la soudure à l’arc, vous devrez adopter des gants de soudeurs avec une manchette conséquente.

 

Être habillé correctement pour une soudure sans risque

Si vous pratiquez la soudure de temps en temps, peut-être pensez-vous qu’un simple t-shirt et un jean sont suffisants? Mais il n’en est rien. Même pour quelques minutes de travail, il est important d’être bien protégé.

 

Pour cela oubliez les vêtements en synthétique, trop inflammables. Si vous travaillez régulièrement à la soudure, mieux vaut alors investir dans une tenue adaptée, certifiée EN 470 et EN 561 (modèles ignifugés avec retardateur de flamme). Investissez dans un tablier de soudure qui va empêcher les particules chaudes de s’immiscer entre vos vêtements. Des chaussures spécifiques peuvent aussi être une excellente idée. Les métaux en fusion peuvent en effet projeter des matières très chaudes qui vont tomber sur vos pieds. Oubliez les tongs! Des modèles à semelle isolante (certification EN 345) et tige haute en cuir sont alors recommandés.

 

D’autres protections utiles ?

Si vous faites beaucoup de soudures, et cela même avec un simple fer à souder, vous pourriez faire face aux émanations chimiques dont nous avons déjà parlé. Un masque respiratoire sera alors un choix optimal pour protéger vos poumons au mieux.

 

Il en existe plusieurs versions. Si vous pratiquez peu, un masque respiratoire jetable (FNP de 10) sera suffisant. Si vous travaillez plus régulièrement, un masque spécifique (FNP de 10 à 50) sera approprié. Si vous passez de très longues heures à souder, mieux vaudra alors opter pour un masque ventilé ou à adduction d’air (FNP de 200 à 500).

 

Les fumées peuvent aussi avoir un rôle nocif sur les oreilles. Une protection auditive sera alors bienvenue. Vous pouvez opter pour de simples bouchons d’oreille ou acheter un casque anti-bruit qui protégera des étincelles et des fumées qui peuvent endommager le canal auditif.

Article sponsorisé